ToulÉco Green

Publié le jeudi 20 avril 2017 à 20h45min par Aurélie de Varax

Budget Télécom, premier fournisseur montpelliérain d’électricité renouvelable

L’opérateur montpelliérain Budget Telecom spécialisé dans la téléphonie low-cost diversifie ses activités et se lance dans l’électricité « Smart & green ». Un nouveau départ pour cette entreprise jusqu’alors en difficulté sur son secteur très concurrentiel.

L’entrepreneuriat n’est pas un long fleuve tranquille. En témoigne l’histoire de Budget Telecom, spécialisée dans la téléphonie low-cost. Cotée en bourse depuis 2006, la société montpelliéraine surfe alors sur la vague de la téléphonie à bas prix et compte 80 salariés pour un chiffre d’affaires de 25Millions d’euros. La rude concurrence - notamment de Free - l’oblige à opérer un redressement financier et une restructuration interne. Des efforts payants puisqu’en 2016, Budget Telecom parvient à redresser la barre et stabilise son chiffre d’affaires à 8,1Millions d’euros. L’objectif désormais est de miser sur l’innovation.

Miser sur l’énergie verte pour se relancer

Avec le lancement de Mint Energie sur le marché des fournisseurs d’électricité le 3 avril dernier, Budget Télecom s’offre une alternative pérenne. « Nous ne voyons pas d’avenir dans les télécoms à long terme » confesse Kaled Zourray, cofondateur de Budget Télécom en 1999 et directeur général. Ce nouvel opérateur propose des prix très attractifs, entre 9 et 11% moins chers qu’EDF. Fournisseur et non producteur, Budget Telecom achète sur la bourse d’énergie Powernext les besoins en consommation de leurs clients. L’énergie verte distribuée par Mint Energie provient donc d’interconnexions européennes. « L’hydraulique provient de productions d’énergie verte scandinave, l’éolien vient d’Allemagne et le solaire d’Espagne », détaille José Caballero, directeur général adjoint de l’entreprise. « Nous travaillons à l’achat d’électricité renouvelable à des producteurs de la région Occitanie pour 2018 », avance Khalet Zourray.

Un repositionnement que l’entreprise peut assurer grâce à sa maîtrise du marché low-cost et des compétences internes aguérries au marché, très similaire, des télécoms. Achat sur le marché de gros, outils de gestion et de facturation des abonnés, base de contacts de plus de 200.000 clients seront mis au service du succès de Mint Énergie qui prévoit une levée de fonds par augmentation du capital de 7,2 millions d’euros sur trois ans. Celle-ci se fera par le biais d’émission d’obligations à option de remboursement en numéraire ou actions. De quoi permettre à l’entreprise de financer son nouveau virage.

Dans une optique de renouvellement de relais de croissance, la société avait déjà lancé en 2014 l’application Qinergy, permettant de contrôler sa consommation d’électricité en temps réel. Mint Energie escompte convaincre 50.000 clients en France d’ici deux à trois ans, engranger 40 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire. De quoi passer de nouveau de 18 à 80 salariés.
Coralie Pierre

Sur la photo : Kaled Zourray, directeur général Budget Telecom et José Caballero directeur général adjoint. Photo DR.