ToulÉco Green

Publié le jeudi 7 septembre 2017 à 13h56min par Agnès Fremiot

Avec Hopaal, Le pull du futur est toulousain et entièrement recyclé

Faire du neuf avec de l’ancien, telle est la philosophie du pull du futur chez Hopaal, la start-up qui avait déjà fait parler d’elle, l’an dernier, en produisant des tee-shirts entièrement recyclés. Après l’Inde, les deux associés ont installé leur production en France.

Il y a un an, Clément Maulavé et Mathieu Couacault créaient une première gamme de vêtements 100% recyclés à base de chutes de production de coton bio et de bouteilles en plastique usagées. Cette année, les deux jeunes gens ont décidé d’aller encore plus loin en confectionnant le pull du futur ! Il n’est pas connecté, ni bardé de gadgets ultra-perfectionnés. Au contraire, comme ils l’expliquent avec humour sur leur site, il est tout droit sorti du passé. Ce sont en effet des vêtements usagés, qui sont utilisés pour produire ses fibres.

« Dans les pays développés, les gens ne portent que 30% de leur garde-robe. Ce sont des ressources inexploitées qui dorment dans les armoires », constate ainsi Clément Maulavé. Comme pour leur premier projet, les deux jeunes créateurs vont lancer une campagne de précommandes, afin de financer cette nouvelle production. L’an dernier, ils avaient séduit un grand nombre de mécènes qui avaient mis la main à la poche pour contribuer à leur campagne de financement participatif et permettre à Hopaal de voir le jour. « Grâce à ses bénéfices, nous avons lancé notre site et mis en vente, par ce biais, 150 tee-shirts. Nous avons ensuite étendu notre gamme, comme nous l’avions envisagé , aux sweat-shirts, aux survêtements, puis à des vêtements féminins, robes et débardeurs », détaille Clément Maulavé. Aux 550 premiers clients sont venus s’ajouter plus de 700 commandes, et une communauté de 30.000 fidèles sur les réseaux sociaux. Motivés par ce succès, les deux entrepreneurs ont décidé de s’attaquer à un nouveau marché et surtout à un nouveau mode de production.

Une production entièrement Made in France

Leurs tee-shirts sont fabriqués en Inde avec un processus de recyclage inédit en France. Pour leur pull du futur, ils se sont intéressés à un procédé exclusivement français, inconnu en Inde. « Nous travaillons avec deux entreprises françaises. La première est une filature établie dans le Tarn, qui, grâce à un partenariat avec Le Relais, recycle les vêtements pour les transformer en fils, qui sont ensuite tissés et assemblés dans la Loire, pour aboutir enfin à la création de notre pull du futur. »

Avec ce nouveau produit, Hopaal souhaite faire la preuve de son concept et démontrer aux investisseurs que son marché est viable. « Notre objectif est d’en vendre mille dans un premier temps. Nous sommes accompagnés à Toulouse par At Home pour le côté start-up, et à Paris par SenseCube, qui s’intéresse à l’impact de notre activité sur l’environnement. Nous sommes en train de faire un tour de table auprès des réseaux et des banques pour financer la pérennité de notre entreprise et pouvoir avoir plus de stock, notamment pour aborder Noël sereinement. » Prudemment mais sûrement, Hopaal entend démontrer qu’on peut produire des vêtements sans « détraquer la planète » et en faire un business viable.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Made in France et entièrement recyclé, le pull d’Hopaal entend présager du futur de la production textile. Crédit photo : DR.