ToulÉco Green

Publié le jeudi 8 janvier 2015 à 16h55min par Aurélie de Varax

Alg&You, la start-up toulousaine qui démocratise les microalgues en cuisine

Lauréate du concours mondial Innovation 2030, la start-up toulousaine Alg&you invente la phytotière, la « yaourtière » qui fait de la pâte de microalgues pour la cuisine. Son défi : faire de cet aliment durable un aliment désirable.

A Toulouse s’invente la nourriture de demain. La start-up Alg&You, lancée en septembre dernier par l’association toulousaine La Voie Bleue commercialisera d’ici deux ans des phytotières domestiques, sortes de yaourtières du plancton. Un simple mélange d’eau, de souches d’algues et de nutriments incubé à 35° permettra de récolter de la pâte maison de microalgue pour préparation culinaire. "La spiruline contient plus de 50% de protéines dont une bonne teneur en acides aminés essentiels, des vitamines et du fer et c’est un aliment faiblement énergivore donc durable. L’idée est de sortir du complément alimentaire pour aller vers l’aliment plaisir, en auto-production familiale", explique Georges Garcia président de la Voie Bleue et fondateur d’Alg&You.

Une innovation de rupture

"Tout a commencé en 2010 par une rencontre avec Pierre Mollo, enseignant chercheur qui a consacré toute sa vie à l’aquaculture. Je lui ai proposé de réfléchir à un système de production de microalgues accessible à tous", raconte Georges Garcia. Développé au sein de l’association La Voix Bleue, une plateforme collaborative d’acteurs spécialisés dans les microalgues, le projet débouche sur un prototype de phytotière en 2014. Entrepreneur social, Georges Garcia veut faire de cette innovation la nouvelle canne à pêche pour lutter contre la malnutrition. Mais "pour avoir cet impact social, il faut produire en grand nombre dans les pays du Nord pour générer de l’accessibilité dans les pays du Sud et donc convaincre un industriel de l’électroménager de s’associer."

Une levée de fonds prévue au printemps

Accompagnée par MPI et lauréate en septembre dernier du Concours mondial Innovation 2030 [1], La start-up a rassemblé 200.000 euros et termine sa phase d’amorçage. Elle compte cinq collaborateurs et vient de signer trois conventions de partenariat de R&D : avec l’Ifremer et l’Insa Toulouse pour affiner les paramètres techniques de la culture des microalgues, et avec le biscuitier Poult pour installer dans ses usines des phytotières en économie circulaire. Chauffées par la chaleur de l’usine, elles produiront de la spiruline pour les biscuits.

Prochaines étapes prévues au printemps : une levée de fonds auprès d’acteurs de l’ESS pour sortir les premières séries sous dix-huit mois et un Masterclass avec des chefs cuisiniers pour développer la créativité culinaire autour de la spiruline. "Elle peut-être exhausteur de goût dans le sucré ou le salé. On peut l’utiliser dans des omelettes, des glaces, des sauces. C’est le haricot de demain", s’enthousiasme Georges Garcia. Le plancton magique d’Alg&You n’a pas dit son dernier mot.
Aurélie de Varax

Sur la photo : l’équipe d’Alg&You : Alexandre Besson, le directeur, Sébastien Bezelga, le responsable administratif, Rémy Fransen et Cathy Haget chargés du développement technique, Jeanne Gallien, de la communication et marketing, Georges Garcia, le fondateur et président de La Voie Bleue et Cyril Durand, le financier. Photo Alg&You - La Voie Bleue.

Notes

[1En réponse aux sept « ambitions » du rapport de la commission Innovation 2030, le Gouvernement français a lancé en décembre 2013, le Concours mondial d’Innovation pour faire émerger les talents et futurs champions de l’économie française. Le concours mondial de l’innovation est segmenté en 3 phases : l’amorçage, la levée de risque, le développement. Alg&You a déposé un nouveau dossier pour la phase 2.

2 Commentaires

Répondre à cet article