ToulÉco Green

Publié le jeudi 2 juillet 2015 à 17h49min par Aurélie de Varax

Agribio Union, le grenier à graines bio du Sud-Ouest

L’union de coopératives Agribio Union vient de se doter d’un nouveau silo de stockage des céréales biologiques à Barcelonne-du-Gers, d’une capacité de 15.000 tonnes. Elle confirme son engagement dans une agriculture bio de qualité, solidaire et équitable dans le Sud-Ouest.

Elle prouve la réussite du modèle coopératiste dans l’agriculture biologique. Agribio Union, union de cinq coopératives d’agriculture biologique dans le Grand Sud-Ouest [1] et leader de la collecte de grains bio en France, a inauguré son nouvel outil de stockage dédié aux céréales biologiques à Barcelonne-du-Gers. D’une capacité de 15.000 tonnes et équipé de 24 cellules de stockage et deux séchoirs, ce nouveau silo permettra d’accompagner la dynamique de conversions des producteurs du Sud-Ouest. "Selon la Chambre régionale d’agriculture, 35.000 hectares en conversion sont annoncés cette année en Midi-Pyrénées", précise Clément Lepeule, responsable organisation au sein d’Agribio Union.

La structure a investi 6,7 millions d’euros dans ce nouvel outil, avec le soutien des conseils régionaux d’Aquitaine, de Midi-Pyrénées et de l’Europe (FEADER) et table sur un doublement des volumes collectés d’ici 2018. Pour l’heure ce dispositif complète efficacement le stockage sur la zone ouest. Le silo a été spécialement conçu pour conserver, sécher, nettoyer et trier les grains biologiques dans les meilleures conditions existantes. "Avec 25.000 hectares de grandes cultures suivies, nous valorisons plus de 50 % de notre collecte dans le Sud-Ouest grâce à des partenariats étroits que nous avons noués avec différents opérateurs. Les débouchés sont nombreux dans l’alimentation humaine (blé, soja, lin, sarrasin…) et animale (maïs, céréales, tourteaux de soja)", indique Nicolas Lecat, directeur général d’Agribio Union.

Une démarche bio durable et équitable

Pour Agribio Union, la croissance passe par la sécurisation de la filière à chaque étape, de la production à la transformation, à travers une démarche éthique et responsable dans laquelle chaque acteur doit se retrouver et s’engager. "La certification bio est très exigeante mais nous souhaitions aller plus loin en termes de qualité, de traçabilité et d’équité dans les relations commerciales avec nos partenaires", indique Clément Lepeule. Dès 1999, la coopérative s’est donc engagée avec certains opérateurs dans des schémas de partenariats et de certification innovants tels que la filière Sojadoc (traçabilité soja sans OGM) et la démarche Biosolidaire. La coopérative pratique aussi les contrats sur engagements de volumes auprès de partenaires agroalimentaires dont une partie sur plusieurs années.

En 2014, Agribio Union a amorcé sa démarche globale de responsabilité sociétale. Un audit 3D « destination développement durable » a été réalisé par Coop de France et les démarches pour certifier les produits selon le référentiel d’Ecocert ESR (Equitable, Solidaire et Responsable) sont en cours. Agribio Union a réalisé 25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 et compte 22 salariés permanents.
Aurélie de Varax

Sur la photo : le nouveau silo de stockage des céréales d’Agribio Union à Barcelonne-du-Gers, d’une capacité de 15.000 tonnes. Photo Agribio Union.

Notes

[1Créée en 1999 à l’initiative de la Coop Agribio, coopérative historique, Agribio Union est née du rassemblement de cinq acteurs coopératifs régionaux : les agriculteurs bio d’Euralis, d’Alliance Occitane, d’Actéo, Terres du Sud et rejoint par Maïsadour en 2014 (1200 producteurs).