ToulÉco Green

Publié le jeudi 26 septembre 2019 à 20h13min par Isabelle Meijers

A Toulouse, Open Airlines s’associe à Bertrand Piccard pour lancer Green Pilot

La PME engagée dans la réduction de consommation de carburant des avions poursuit sur sa lancée. Elle crée avec Bertrand Piccard, l’explorateur de Solar Impulse, un prix mondial des pilotes les plus écoresponsables.

La clean-tech toulousaine Open Airlines est en bonne place dans les petits papiers de Bertrand Piccard. Son logiciel Skybreathe fait partie des 1000 solutions en faveur de l’environnement sélectionnées par la fondation de l’explorateur suisse, Solar Impulse, du nom de l’avion solaire sur lequel il a effectué un tour du monde. La solution d’Open Airlines permet plus particulièrement de réduire les émissions de CO2 des avions grâce à des techniques d’éco-pilotage, données lors de la planification du vol. « Bertrand nous a alors soufflé l’idée d’aller plus loin. Nous allons donc lancer à Toulouse dès 2020 un trophée mondial baptisé Green Pilot, qui sera remis par Bertrand Piccard aux pilotes les plus écoresponsables », explique Alexandre Feray, PDG fondateur d’Open Airlines.

Visibilité grâce au trophée

La PME s’offre au passage une jolie opération de promotion qui œuvre aussi au renforcement de la culture environnementale dans les compagnies aériennes. « Un A380, entre son départ de la porte et son arrivée sur la piste de décollage, consomme à peu près 800 litres de carburant ce qui équivaut à la consommation annuelle moyenne d’une voiture en France. Le transport aérien représente aujourd’hui 3% des émissions mondiales de CO2. Un chiffre qui risque d’augmenter de 30% d’ici 2040 », alerte Alexandre Feray. En attendant de nouvelles technologies d’avions plus propres, comme l’hydrogène ou les biocarburants, le logiciel d’Open Airlines, vendu à trente-six compagnies aériennes aujourd’hui, permet de réduire de 2 à 5% la consommation de carburant des avions.

Deux millions d’euros levés

« Je ne crois pas à la décroissance du trafic promue par des mouvements anti-avion mais plutôt à des actions de compensation pour le moment. Open Airlines compense toutes ses émissions de CO2 lors de ses déplacements par une reforestation au Pérou. Nous y avons été sensibilisés par notre actionnaire Alter Equity, un fonds parisien spécialiste des projets environnementaux », souligne Alexandre Feray.

Après deux levées de fonds d’un million d’euros chacune, l’une en 2015 auprès d’Alter Equity et l’autre en 2018 à parité entre le fonds et un prêt de la BPI, Open Airlines développe une nouvelle version embarquée de son logiciel d’économie de carburant relié au système avionique pendant le vol. « Des essais sont prévus sur les Boeing 737 de Transavia en décembre 2019 pour une commercialisation début 2020 », détaille le dirigeant. La PME de quarante-deux salariés devrait réaliser en 2019 un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. Elle table sur une croissance annuelle de 40% en 2020, renouvelée en 2021.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Alexandre Feray, fondateur d’Open Airlines qui a remporté en mai 2019 un prix européen pour la mobilité parmi 700 start-up candidates . Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco