ToulÉco Green

Publié le jeudi 25 février 2016 à 14h29min par Aurélie de Varax

3.EVA, un PTCE en émergence pour revitaliser la Vallée de l’Aude

3.EVA est un projet de coopération économique territoriale porté par un collectif de femmes du Limouxin. Il est lauréat de l’appel à projet national PTCE. Son objectif : soutenir l’entrepreneuriat et des projets autour de l’eau, l’économie circulaire et le numérique.

Bienvenue dans le monde émergent du PTCE 3.EVA.
PTCE pour « Pôle territorial de coopération économique », ces initiatives locales qui associent sur un territoire tous les acteurs - associations, entreprises, collectivités, centres de recherche -, pour coopérer au service de projets économiques et sociaux innovants. Un des plus jeunes de notre région, - il est en émergence et tout juste labellisé par le ministère [1] -, c’est le PCTE 3.EVA pour « Ensemble, Expérimenter et Entreprendre en Vallée de l’Aude ».

Soutenir l’entrepreneuriat en milieu rural

Piloté par la sous-préfecture de Limoux, le projet a été lancé par un collectif de femmes décideurs du limousin et veut intervenir au croisement de sujets fédérateurs pour le territoire comme l’eau, l’économie circulaire et le numérique. « Désindustrialisé, notre territoire est tourné vers l’agriculture et la viticulture et nous avons beaucoup de TPE qu’il faut accompagner. L’objectif du PTCE est de soutenir l’entrepreneuriat en milieu rural et le rendre attractif en stimulant la création d’activités nouvelles et en consolidant les entreprises existantes », précise Florence Thonelly, une des pionnières du projet.

Dix administrateurs d’origines diverses sont aux manettes de l’association avec une gouvernance collégiale et un système de commissions. Parmi les réflexions en cours : une école numérique de campagne et la création d’espaces partagés, le recyclage en circuits courts, le développement de la coopération autour de l’eau, la création d’une monnaie complémentaire. Sur l’entrepreneuriat en milieu rural, trois événements ont déjà été organisés dont « Start up Lycée » qui a permis à 150 élèves de terminale de plancher sur des projets.

Se rémunérer sur les coûts évités

Signe fort du volontarisme du territoire, 250 acteurs sont actuellement impliqués dans 3.EVA qui table sur un budget prévisionnel de 600.000 euros sur trois ans dont une subvention de 260.000 de l’Etat. L’engagement de nombreux partenaires - les agences EDF Vallées des Pyrénées, la convention interrégionale de massif des Pyrénées, le département de l’Aude, le conseil régional, les communautés de communes et le ministère de l’Éducation nationale - a permis de financer les actions déjà mises en place.

Côté budget, le PTCE en émergence prévoit de se rémunérer sur les « coûts évités » ou les gains d’activité générés par sa dynamique, sur la base d’un pourcentage reversés par les bénéficiaires.
Aurélie de Varax

Sur la photo de gauche à droite : Marie Josée Aparicio, Florence Tholly et Véronique Gardair, administratrices de l’association 3.EVA. Photo DR.

Notes

[1Parmi les 14 projets labellisés en janvier 2016, deux sont dans la region LRMP : Organic Vallée et 3.EVA.